Vestiaire.ca



Please login or register.

Login with username, password and session length
Advanced search  

News:

Author Topic: Repêcher en Finlande serait un gage de succès  (Read 383 times)

Pascal14

  • Chroniqueur
  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 2240
    • View Profile
Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« on: May 20, 2020, 08:44:40 AM »

Pour voir la version complète de l’analyse que j’ai fait, c’est ici : https://www.toutsurlehockey.com/44482/manchettes/tslh/REP/2020-05-19/repecher-en-finlande-serait-un-gage-de-succes/

Des constats intéressants
Dernièrement, Jokke Nevalainen de Dobberprospects.com a fait une analyse très intéressante concernant la provenance des joueurs repêchés par les formations de la LNH entre 2010 et 2017. Pour faire une histoire courte, le chroniqueur a prouvé que, durant cette période de temps, la proportion d’Européens sélectionnés durant les encans a augmenté significativement passant de 25,7 % en 2010 à 41,9 % en 2017.

Over the last 2 years, about 42% of draft picks have been used on Europeans. I'm curious to see if that number goes up this year. pic.twitter.com/2OOQUcQQem

— Jokke Nevalainen (@JokkeNevalainen) May 10, 2020


Une analyse qui suscite des questionnements

La LNH se diversifie et c’est réellement une bonne chose pour le produit sur la glace. Toutefois, suite à la lecture de ses « tweets » sur le sujet, je me suis demandé quelque chose. Est-ce que le résultat suit la tendance ? C’est-à-dire, durant cette période, comparativement aux ligues américaines, est-ce que celles européennes ont produit un pourcentage plus élevé de joueurs atteignant la LNH ?

Construction d’une base de données

Pour évaluer cela, je me suis construit une base de données couvrant tous les choix de 2010 à 2019. J’ai noté pour chacun la ligue dans laquelle les joueurs évoluaient à leur repêchage et leur nombre de matchs dans la LNH (seulement pour les joueurs de 2010 à 2017). Je ne me suis pas préoccupé des circuits dans lesquelles les espoirs ont joué après leur repêchage, car ce n’est pas un article concernant le développement (mais ce serait vraiment intéressant).

Des critères à respecter

Ensuite, je ne me suis pas mis de barrière de matchs. Je me suis dit, si tu as réussi à jouer une partie dans la LNH, tu es un succès comparé à beaucoup d’autres. Ça m’a simplifié la tâche et les chiffres n’en sont pas moins intéressants. J’ai regroupé plusieurs ligues ensemble. Les collèges américains ont tous été inclus dans la même catégorie, tout comme le Junior A canadien. La SHL avec les ligues inférieures de Suède sont toutes dans la même catégorie et c’est la même chose pour les pays principaux (Finlande et Russie). J’ai regroupé quelques pays comme l’Allemagne, la Suisse, la République tchèque, la France et la Slovaquie, car le nombre de joueurs qui ont été repêchés en évoluant dans ces pays est minime.

Je vais vous partager mes résultats en espérant que je sois clair et que les conclusions vous intéressent. Je vais séparer l’analyse en plusieurs textes (Europe, Canadien et États-Unis¬) pour finir avec le comparatif entre les deux continents, car tout mettre ensemble serait trop lourd.

Suède

La Suède a été de loin le pays d’Europe le plus sollicité par les formations de la LNH de 2010 à 2019. Sauf pour le repêchage de 2015, on voit plus de 20 à plus de 30 joueurs sélectionnés des ligues de ce pays (graphique 1). Pour le niveau de succès, de 2010 à 2014, ç’a été plutôt stable avec un pourcentage de plus de 40 % jusqu’à 57 %, mais, depuis 2015, une proportion moins importante de jeunes atteignent la LNH (graphique 2).

Russie

Je ne m’étais jamais rendu compte du peu de jeunes qui sont repêchés en jouant dans les ligues de Russie. Ça me donne une bonne piste de réflexion pour comprendre pourquoi certains d’espoirs de ce pays, comme Andrei Svechnikov, choisissent de faire le saut en Amérique à leur année de repêchage. De 2015 à 2019, on voit une nette augmentation, alors c’est une bonne nouvelle pour la LNH, car historiquement, il s’agit d’une bonne ruche à talent (graphique 1). On peut penser que le préjugé envers les Russes commence à s’effacer. Pour le taux de succès des choix, c’est plutôt stable de 2010 à 2015 et très bas pour 2016 et 2017 (graphique 2).

Finlande

Au niveau de la Finlande, encore une fois, j’ai été grandement étonné du peu de jeunes qui ont joué leur année de repêchage dans les ligues de leur pays d’origine. Tout comme la Russie, on note une augmentation assez nette chaque année, mais surtout depuis 2015 (graphique 1). Au niveau du taux de succès, bien qu’on remarque une légère diminution dans le temps, il demeure assez haut de 2010 à 2015 (graphique 2).

Autre pays d'Europe

Pour les autres pays d’Europe, c’est quand même un nombre minime de joueurs qui y sont sélectionnés, mais dernièrement (2018 et 2019), le nombre est plus important (graphique 1). Pour le taux de succès, ça tourne en moyenne autour de 45 % (graphique 2).

Graphique 1 – Nombre de joueurs repêchés par année jouant dans les ligues européennes

(Voir sur le site)

Graphique 2 – Pourcentage du nombre de joueurs repêchés en jouant dans les ligues européens qui atteignent la LNH

(Voir sur le site)

Conclusion

J’aime voir que la LNH se diversifie en recrutant plus de joueurs dans les ligues d’Europe. On voit que ce n’est pas nécessairement que la Suède qui amène des joueurs, mais bien tous les pays. Je me suis amusé un peu avec les données et, pour votre information, Chicago (25) et Nashville (23) sont les équipes ayant sélectionné le plus de joueurs provenant des ligues d’Europe de 2010 à 2019. San Jose (10), Calgary (7) et Los Angeles (10) sont celles avec le moins de sélection, tandis que le Canadien en compte 14 (Las Vegas n’est pas considéré ici).

Pour le taux de succès des joueurs repêchés en Europe qui atteignent la LNH, on note une certaine stabilité entre 2010 à 2015 et une chute drastique après cela (graphique 3). L’adage veut qu’il faille 5 ans pour déterminer le succès d’un repêchage et je crois que ça ressort ici. Ainsi, il est un peu tôt pour évaluer 2016 et 2017. On gardera cela en tête pour les ligues de l’Amérique afin de confirmer que c’est bel et bien le cas.

Graphique 3 – Taux de succès moyen des ligues d’Europe à produire des joueurs jouant dans la LNH

(Voir sur le site)

La stabilité de l’Europe de 2010 à 2015 est dût en partie au taux assez incroyable de la Finlande durant cette période. Les joueurs qui sont repêchés lorsqu’ils évoluent dans les ligues de ce pays présentent 60 % de chances de jouer au moins un match dans la LNH. Pour les autres pays, c’est autour de 46 à 49 %.

Pour conclure, avec le taux de succès qui semble demeurer stable de 2010 à 2015, on peut comprendre l’intérêt grandissant des équipes de la LNH pour le vieux continent. Si le taux de succès demeure similaire malgré l’augmentation du nombre de joueurs provenant de ses ligues, le rapport Amérique/Europe sera de plus en plus près du 1 pour 1. Il serait intéressant de répéter cette analyse à chaque année. Ne pensez-vous pas ?

Le prochain texte concernera les ligues Canadiennes de hockey.

Scriptor

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 3605
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #1 on: May 20, 2020, 11:17:08 AM »

Interessante lecture. Merci. Ça fait changement du sujet de Bergevin et tous les maux de l'équipe.
Logged

samsagat

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 8078
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #2 on: May 20, 2020, 01:02:41 PM »

C'est des cycles tout ça.

La Finlande connait présentement un high mais il n'y a pas si longtemps ce n'était pas le cas.

Vers la fin des années '90/début 2000 la Suède produisait des joueurs très bons défensivement, mais qui souvent n'arrivaient pas à éclore offensivement dans la NHL. Ça a changé au tournant des années 2010.

La république Tchèque produisait une tonne de joueurs pour la NHL au début des années '90 mais c'est le calme plat depuis 15-20 ans, jusqu'à tout récemment.

La Suisse avait connu un high au début des années 2010 pour redevenir un peu plus tranquille dernièrement.

L'Allemagne semble vouloir éclore depuis quelques années.

Même le Québec semble vouloir renaître de leur cendre, la LHJMQ a gagné la coupe Memorial 5 fois dans les 10 dernières années. Hockey Quebec semble vouloir s’améliorer, il s'agit selon moi de la prochaine ligue qui fera le bonheur des équipes qui sont à l'avant-garde du draft.

D'ailleurs, c'est un des problèmes du CH au draft selon moi.
Comme en ce qui a trait à la gestion hockey en général, le CH est à la traîne des tendances du draft plutôt que d'être à l'avant-garde. Ils suivent plutôt que d'être ceux qui font les tendances.

Les Ducks, qui sont probablement une des équipes les plus performantes au draft, avait percuté que le système suédois avait fait un virage pour le mieux au début des années 2010, résultat:

2011:
30e:Rickard Rackell
52e: William Karlsson (maintenant à Vegas)

2012:
6e: Hampus Lindholm
87e: Frederick Andersen (Danois évoluant dans le système suédois = goaler des Leafs)

2014:
38e Marcus Pettersson

La Caroline eux, avait percuté avant tout le monde que la Finlande était sur une lancée, ça leur a donné Sebastian Aho en 2e ronde... et d'autres prospects intéressants encore dans leur filiale.

J'aimerais que le CH soit un peu plus visionnaire/innovateur.
Oui on a eu droit à une pléthore de choix inattendus, des jeunes joueurs cachés derrière un arbre surtout en provenance du système des USA, mais ça a très rarement donné des résultats à part peut-être Romanov en 2018.
« Last Edit: May 20, 2020, 03:02:56 PM by samsagat »
Logged

Pascal14

  • Chroniqueur
  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 2240
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #3 on: May 20, 2020, 02:05:50 PM »

Je ne peux qu’être f’accord sam. étendre ma recherche au décennie passée serait intéressant

Télécino

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 1568
  • Bonjour les tout-p'tits!! (Bobino)
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #4 on: May 20, 2020, 02:07:15 PM »

Excellents points Sam.

Ton commentaire sur le fait que tu aimerais que le CH soit plus innovateur dans les tendances m'a fait rappeler une chose: Je crois que la dernière fois que le CH a été un innovateur est quand il s`est tourné vers les joueurs rapides. Le CH était l`une des  équipes les plus rapide du circuit il y a quelques années. Plusieurs autres ont suivi cette tangente.

A mon avis, le problème dans cette démarche est que le CH avait bcp de vitesse oui, mais avec trop de ``petits`` joueurs. En fait, j`ai toujours pensé que c`était là la principale raison des débuts de saisons fulgurants des Canadiens pour ensuite voir  l`équipe s`éssoufler et commencer à descendre dans le classement. Pas facile de garder cette cadence pour 82 matches quand tu es petits et que l`adversaire te bouscule. 

Aujourd`hui, c`est clair que MB et son équipe cherchent encore des joueurs rapides mais avec un peu plus de size et de talent. Et il semble que la Finlande, entre autres, a bcp à offrir dans cette catégorie de joueurs.
 
« Last Edit: May 20, 2020, 02:09:30 PM by Télécino »
Logged

FanduChAmiens

  • Recrue
  • *
  • Offline Offline
  • Posts: 173
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #5 on: May 20, 2020, 02:32:03 PM »

bonne analyse de sam
Ca prouve que le departement de repechage amateur est vraiment à la traine ou alors le ch n'a pas bonne réputation pour les joueurs non nord américains
Logged

Ulysse

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 16369
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #6 on: May 20, 2020, 02:47:53 PM »

Ne pas oublier que PLUSIEURS jeunes se disent INTIMIDÉ par le clan à BERGEVIN quand ils doivent les rencontrer
Bergevin est arrogant , prétentieux et frais chier

évidemment , il est sûrement moins avec certains mais sûrement pas avec les jeunes dans des faces à faces
ça peut pas aider trop trop
Logged

samsagat

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 8078
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #7 on: May 20, 2020, 02:58:24 PM »

Ouin, MB semble un peu old-school, pour lui on dirait que:

Se faire respecter = inspirer la peur

Alors que la jeune génération n'a pas besoin de la peur, en fait ce ne semble pas être un moteur pour eux.

C'est pour ça qu'un jeune coach comme Bouchard semble être respecté des jeunes. Il fait plus sonner ça comme:

Jte respecte, jte considère comme un égal, jte parle/je t'explique, on est PARTENAIRE = respect de la jeune génération...

Et ils embarquent...

Sérieux, qu'est ce que le CH attende pour sortir le passé date Julien de là. Si le CH veut bâtir par les jeunes, ils doivent avoir un entraîneur qui va être en phase avec eux autres...
« Last Edit: May 20, 2020, 03:00:15 PM by samsagat »
Logged

Pascal14

  • Chroniqueur
  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 2240
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #8 on: May 20, 2020, 03:18:08 PM »

Je m’attendais pas à ce que cette analyse vire encore autour de Bergevin...en tk, faut croire que le combine d’europe aide beaucoup. On verra s’ils vont dans la meme tendance que la ligue. J’ai l’impression que oui en raison de la limite de contrat de 50. Bref..

Zorro

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 6413
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #9 on: May 20, 2020, 03:44:33 PM »

Après tout, c'est tout de même un endroit où le CH repêche régulièrement depuis plusieurs années, la Finlande.  8)
Logged

Gigi

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 4282
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #10 on: May 20, 2020, 03:46:43 PM »

Ce qui m’impressionne chez certains jeunes de Finlande et surtout de Suède, c’est leur capacité à parler anglais vraiment bien.

Ça doit faciliter le développement et la stabilité chez une jeune recrue. Juste à voir Romanov, certains parlent que le retour de Kovalchuk serait bénéfique pour être son grand frère.

Chose qu’on n’a pas vraiment entendu de Kotkaniemi, ou DeLaRose, ou Lehkonen, etc.

Emelin parlait aucun mot d’anglais.
Logged

Télécino

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 1568
  • Bonjour les tout-p'tits!! (Bobino)
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #11 on: May 20, 2020, 07:53:01 PM »

Ce qui m’impressionne chez certains jeunes de Finlande et surtout de Suède, c’est leur capacité à parler anglais vraiment bien.

Ça doit faciliter le développement et la stabilité chez une jeune recrue. Juste à voir Romanov, certains parlent que le retour de Kovalchuk serait bénéfique pour être son grand frère.

Chose qu’on n’a pas vraiment entendu de Kotkaniemi, ou DeLaRose, ou Lehkonen, etc.

Emelin parlait aucun mot d’anglais.

Markov ne le parlait pas bcp à ses débuts non plus. Plusieurs ont même avancé que c`était l`une des raisons pourquoi parfois il était bête pour couper court l`interview en anglais. Tres bon mais tres fier monsieur Markov. :)
Logged

samsagat

  • Joueur de Concession
  • *****
  • Offline Offline
  • Posts: 8078
    • View Profile
Re: Repêcher en Finlande serait un gage de succès
« Reply #12 on: May 20, 2020, 08:28:52 PM »

Des fois quand ils ne parlent pas trop anglais c'est presqu'une bonne chose >:D O0
Logged